UNAF - L’UNAF a assisté au 63<sup class="typo_exposants">e</sup> Forum d’Iéna : « Une ambition pour les Outre-mers, un enjeu pour l’Europe »

Forum d’Iéna

L’UNAF a assisté au 63e Forum d’Iéna : « Une ambition pour les Outre-mers, un enjeu pour l’Europe »


05/01/2009

L’UNAF a assisté au 63e Forum d’Iéna « Une ambition pour les Outre-mers, un enjeu pour l’Europe » organisé le 9 décembre 2008, par le Conseil Economique, Social et Environnemental, en présence de Madame Michelle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des collectivités territoriales, de Monsieur Yves Jego, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer et de Monsieur Michel Rocard, ancien Premier ministre.

Le Conseil Economique, Social et Environnemental a tenu à organiser ce forum sur le thème de l’Outre-mer pour rappeler la nécessité de sensibiliser l’ensemble des états membres de l’Union Européenne aux atouts, (en terme de développement économique, de recherche, de patrimoine naturel, culturel et de places stratégiques de l’Europe sur la scène mondiale) et aux potentiels de ces territoires, morceaux d’Europe présents dans les cinq continents.
L’importance de ce forum a été souligné par un message d’encouragement du Président de la Commission européenne José Manuel Barroso, qui reste particulièrement attentif à la question de l’Outre-mer.

La France, dans le cadre de la présidence française de l’Union Européenne et la Commission Européenne ont beaucoup agi en 2008, pour faire connaître les enjeux de l’Outre-mer à l’ensemble des pays de l’Union et rénover les stratégies à l’égard des Régions Ultra Périphériques (RUP) et des Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM).

Un livre vert sur l’avenir des relations entre Union et PTOM a été adopté. Il s’en suivra une consultation publique qui permettra de proposer une stratégie plus adaptée. Les actions en faveur des RUP viseront à poursuivre la réduction des problèmes d’accessibilité, l’amélioration de la compétitivité et le renforcement de l’insertion régionale.

La Commission a également marqué un changement de paradigme en retirant la notion de handicap appliqué aux RUP et PTOM pour les considérer comme des « régions d’opportunité ».
La crise touchant aussi les RUP et PTOM, le plan de relance de la Commission prévoit des dépenses supplémentaires et anticipées s’élevant à 200 milliards d’euros.

Les discussions ont mis en lumière des initiatives, des projets et des particularités des Outre-mers en matière de développement économique, d’énergies renouvelables, d’innovation et de nouvelles technologies, de biodiversité et de stratégies internationales.

Contact : a.boisron unaf.fr

Haut de page