UNAF - « Conciliation entre vie professionnelle et vie familiale » Quelles attentes les Français ont-ils vis-à-vis de l’entreprise ?

Communiqué - Observatoire de la parentalité en entreprise

« Conciliation entre vie professionnelle et vie familiale » Quelles attentes les Français ont-ils vis-à-vis de l’entreprise ?

12/02/2009

Illustration article

La conciliation des vies professionnelle et personnelle est un enjeu universel pour les salariés parents : 97% d’entre eux affirment que l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale est un sujet de préoccupation important.

Or, 72% des salariés-parents considèrent que leur employeur ne fait pas beaucoup de choses pour les aider.

Au palmarès des actions que peuvent mettre en place les entreprises, les salariés-parents plébiscitent les mesures liés au soutien financier.

Il existe donc aujourd’hui en France un enjeu majeur, dont l’Observatoire de la parentalité en entreprise s’est saisi depuis sa création en avril 2008, à inciter les entreprises à aider davantage leurs salariés en matière de conciliation entre vie professionnelle et vie familiale.

L’Observatoire de la parentalité en entreprise a mis en place le 1er Baromètre sur la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille (DIF) et l’Union nationale des associations familiales (UNAF). Il a pour objectif d’évaluer les pratiques des employeurs en faveur de leurs salariés-parents.

Ce baromètre a été réalisé par l’institut Viavoice à partir d’un sondage effectué en ligne du 26 au 30 janvier 2009, auprès d’un échantillon de 1005 salariés ayant des enfants de moins de 25 ans au foyer.

L’échantillon interrogé est extrait d’un échantillon représentatif des salariés (secteurs public et privé) résidant en France métropolitaine.

Représentativité par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession de la personne de référence au sein du foyer, région de résidence.Quelle est aujourd’hui la situation des salariés-parents en France et quelles sont les attentes de ces derniers à l’égard des entreprises ou des organismes dans lesquels ils travaillent ?

Le 1er Baromètre sur la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale révèle les constats suivant :

Un sujet universel pour les salariés-parents

La question de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale apparaît essentielle à l’ensemble des salariés-parents : 97 % d’entre eux affirment que l’équilibre entre « vie professionnelle et vie familiale » constitue un « sujet de préoccupation » important. Il est ainsi « très important » pour 64% des personnes interrogées et « assez important » pour 33%.

Une forte attente des salariés-parents envers l’entreprise

Dans leur grande majorité, les salariés-parents interrogés jugent insuffisante l’implication des entreprises ou des organismes dans lesquels ils travaillent :

  • 72 % considèrent que pour les « aider en tant que salarié-parent », l’entreprise ou l’organisme dans lequel ils travaillent « ne fait pas beaucoup de choses » ; ce sentiment est corroboré par la faible proportion d’entreprises ou d’organismes ayant mis en place des mesures concrètes : aucune des mesures testées n’existe dans plus de 42 % des entreprises ou organismes ;
  • Ces jugements négatifs ne sont pas véritablement corrigés par l’implication de l’encadrement hiérarchique proche : 62 % des personnes interrogées estiment que leur « supérieur hiérarchique direct » ne « fait pas beaucoup de choses » pour les aider sur ce registre ;
  • En outre, 47 % des salariés-parents ne s’estiment pas écoutés sur ce sujet par l’entreprise ou l’organisme dans lequel ils travaillent.

Le souhait prioritaire de dispositifs financiers

Au palmarès global des mesures attendues, les salariés-parents privilégient les aides financières. Concrètement les trois premières solutions souhaitées sont :

  • Des aides au financement de la scolarité et des études ;
  • Des mutuelles avantageuses pour les familles ;
  • Des participations aux frais de garde des enfants.

Le caractère très matériel de ces attentes est compréhensible, d’une part en raison des contraintes budgétaires qui pèsent sur les salariés-parents, et d’autre part en raison du contexte général de crise économique actuelle, et de tensions perçues sur le pouvoir d’achat.

En conclusion, il existe aujourd’hui en France un enjeu majeur à inciter les entreprises à aider davantage leurs salariés en matière de conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. C’est la raison d’être de l’Observatoire de la parentalité en entreprise que de créer un mouvement d’ampleur autour de cet enjeu, avec l’aide de ses partenaires dont la Délégation interministérielle à la famille (DIF) et l’Union nationale des associations familiales (UNAF).

Contacts presse :

Observatoire de la parentalité en entreprise - Valérie Pérès
Tél. 06 11 73 71 86 - E-mail : presse observatoire-parentalite.com


Version imprimable du communiqué
PDF - 53.2 ko


Discours de Jérôme Ballarin, Président de l’Observatoire de la Parentalité en entreprise.
PDF - 28.7 ko


Allocution de François Fondard, Président de l’UNAF
HTML - 36.1 ko






Haut de page