UNAF - Une journée mondiale de la femme axée sur la conciliation vie professionnelle et familiale pour le BIT

Dépèche de l’agence Focus

Une journée mondiale de la femme axée sur la conciliation vie professionnelle et familiale pour le BIT

05/03/2009

Illustration article

Bruxelles (Focus)

Le Bureau international du travail (BIT) lance, à l’occasion de la Journée internationale de la femme le 6 mars, une campagne sur la famille et le travail avec le slogan « vouloir et pouvoir partager, c’est ce qui compte ! » et publie, le jeudi 5 mars, un nouveau rapport sur les tendances mondiales de l’emploi des femmes comme sur l’incidence de la crise financière sur la famille et le travail.

«  La maternité et la division du travail en fonction du sexe, qui place l’essentiel des responsabilités domestiques et familiales sur les femmes, sont largement responsables des inégalités entre les sexes et des inégalités parmi les femmes », explique le BIT. Qui pointe aussi la « difficulté de combiner les responsabilités familiales avec les exigences professionnelles » ce qui « constitue un obstacle sur le chemin vers l’égalité des chances et de traitement des hommes et des femmes en matière professionnelle ».

Difficultés qui incitent les femmes à accepter « des emplois mal rémunérés, instables, à temps partiel, réalisés depuis le domicile, ou informels » et qui limitent également la « disponibilité pour s’impliquer dans les questions familiales », dit encore le BIT. Ajoutant qu’il s’agit d’une discrimination indirecte.

Le BIT estime toutefois que la prise de conscience de « l’intérêt de concevoir des mesures qui aident les travailleurs à équilibrer leurs responsabilités » est en marche mais qu’il convient cependant d’aller toujours plus loin.

Pendant sa campagne, le BIT insistera donc sur les mesures suivantes : réduction progressive de la durée du travail et du nombre des heures supplémentaires exigées ; flexibilité dans l’aménagement des horaires de travail, des périodes de repos et des congés ; prise en considération du lieu de travail du conjoint et des possibilités d’éducation pour les enfants en cas de transfert du travailleur d’une localité à une autre ; réglementation et contrôle des conditions d’emploi des travailleurs à temps partiel, temporaires et à domicile - pour lesquels le BIT prône l’équivalence de toutes leurs conditions d’emploi, y compris la sécurité sociale, à celles des travailleurs à plein temps et des travailleurs permanents - et enfin prise en considération des responsabilités familiales comme motif valable de refuser une offre d’emploi (aux fins d’éviter la suppression ou la suspension des prestations de chômage).

SP/HB/HB - Copyright Agence Focus

A lire aussi...

Illustration article 10/03/2020

Chiffre clef de la semaine - Trois parents salariés sur cinq éprouvent des difficultés à concilier vie familiale et professionnelle

Illustration article 10/02/2020

Congés de deuil pour le décès d’un enfant mineur : l’Unaf a participé à la concertation lancée par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud et le secrétaire d’État chargé de la protection de l’enfance, Adrien Taquet

Illustration article 16/01/2020

Réalités Familiales n°128/129 - Aidants : quelles responsabilités des entreprises ?

Illustration article 10/12/2019

Chiffre clef de la semaine - Avec une moyenne de 32,3 h par semaine, les parents vivant avec 2 de leurs enfants sont la catégorie qui consacre le plus de temps au travail rémunéré

Illustration article 28/11/2019

Communiqué de presse n°24.27.11.2019 - Réforme des Retraites : Une réforme à haut risque pour les mères de familles

Illustration article 26/11/2019

Grenelle contre les violences conjugales : Quid de la prévention ?

Illustration article 20/11/2019

j - 10 pour le colloque organisé par l’Unaf à l’Assemblée nationale sur le niveau de vie des familles : « Avoir des enfants, ça change tout ! »

06/11/2019

L’Unaf a rencontré l’AFA (Association Française des Aidants) sur la problématique des besoins des aidants

Illustration article 08/10/2019

L’Unaf a participé à la cérémonie de remise de prix des 1res entreprises labellisées Cap Handeo « Entreprises engagées auprès de ses salariés aidants », dont l’Unaf est membre

Illustration article 19/07/2019

Chiffre clef de la semaine - Entre 25 et 49 ans, un salarié à plein temps travaille en moyenne 1 748 heures par an

Haut de page