UNAF - Réunion du 5 mars 2009 entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF

SNCF

Réunion du 5 mars 2009 entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF

16/03/2009

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF, le 5 mars 2009.

Le projet NICEA, portant sur l’information voyageur qui vise, grâce à la mise en place de moyens humains et de matériels, à garantir la qualité et l’homogénéité de l’information destinée aux usagers, a été présenté par la SNCF.

La diffusion de l’information sera organisée en direction des gares, aux agents des trains (par les outils électroniques), puis aux usagers via Internet et la téléphonie mobile (y compris pour les réseaux Transilien et TER) quand elle sera généralisée. Des écrans embarqués seront ensuite installés.

Les associations agréées de consommateurs ont rappelé que les correspondances devront aussi être prises en compte. Elles ont en outre soulevé la question de la formation des personnels, organisée pour les contrôleurs.

L’information délivrée concernera les horaires, la durée, les motifs des retards et les incidents éventuels puis les correspondances offertes dans chaque gare, et ce de façon progressive en 2009.

Les associations agréées de consommateurs souhaitent que l’intermodalité puisse être intégrée à l’information donnée (au niveau du réseau interurbain) et que l’information soit également transmise aux services des gares inter-routières.

Les matériels associés aux fonctions d’information des contrôleurs seront adaptés à cette évolution.

Deuxième point abordé : la certification et ses modalités d’organisation. Il s’agit de la validation, par l’autorité organisatrice (SNCF) en lien avec d’autres partenaires (dont les associations de consommateurs) au sein du comité des marques, du respect des critères associés aux référentiels tels qu’établis par l’AFNOR.
60 gares et 2/3 des lignes de TER (y compris les gares) sont concernées par la certification. Cette dernière permet aussi une meilleure atteinte des objectifs de qualité fixés et d’amélioration du service par tous les agents (au niveau des gares, de l’accueil, des matériels, des voies..) en direction des usagers. Elle est prise en compte y compris en cas de travaux.

Enfin, elle permet de réaliser la maintenance et les investissements nécessaires. Les associations agréées de consommateurs ont demandé que ce travail soit aussi mieux reconnu pour les bénévoles ; en Ile-de-France, les réseaux sont aujourd’hui en cours de certification.

Haut de page