UNAF - Premier bilan pour les signataires de la convention nationale « pour la mise en œuvre de la découverte des métiers et des professions »

Education et entreprise

Premier bilan pour les signataires de la convention nationale « pour la mise en œuvre de la découverte des métiers et des professions »

23/03/2009

François Fondard, Président de l’UNAF, a participé le mardi 17 mars 2009, au forum « Education et entreprise », organisé par le MEDEF.

Participaient à cette rencontre, les signataires de la convention nationale « pour la mise en œuvre de la découverte des métiers et des professions » [1].
Lire en rappel

Rappelons que cette convention, signée il y a maintenant un an et demi, a pour vocation de mettre en œuvre l’option DP3 (Découverte professionnelle 3 Heures) qui peut être prise par des collégiens de 3e et qui leur permet, 3 heures par semaine, de découvrir des métiers :

  • en rencontrant des professionnels,
  • en effectuant des visites et des stages en entreprises,
  • en se renseignant sur les différentes formations,

l’objectif étant d’initier un projet professionnel.

90 % des collèges développent cette option qui est prise aujourd’hui par quelques 85 000 élèves (contre 38 000 en 2005).

Le forum a été introduit par Xavier Darcos, Ministre de l’Education nationale et Laurence Parisot, présidente du MEDEF, rappelant tous deux que l’option DP3 doit permettre une meilleure insertion des élèves et l’acquisition d’une culture générale sur le monde de l’entreprise.

L’objectif est également de rapprocher deux mondes qui ne se connaissent pas, pour faire obstacle aux idées reçues de part et d’autre.

Une enseignante a par exemple témoigné de son enthousiasme face aux professionnels rencontrés, elle qui, selon ses propres termes, avait auparavant une image du monde de l’entreprise encore proche de celle de « Germinal ».

Ce partenariat « Education – Entreprise » permet en outre
aux professeurs stagiaires en IUFM, d’effectuer un stage d’une semaine en entreprise, ceci afin de mieux accompagner par la suite leurs élèves.

De nombreux professeurs, recteurs d’Académie, proviseurs, responsables MEDEF ou CGPME, représentant de branches professionnels … ont présenté les actions qu’ils mènent et qui se concrétisent sous des formes très diverses :

  • stages pour les jeunes en entreprise dans les Ardennes, aussi bien pour les 3es qui prendront la filière professionnelle que pour ceux qui se dirigeront vers la filière générale et technologique,
  • salon de la découverte professionnelle avec témoignages de professionnels en Auvergne,
  • reportage dans la « Dépêche du midi » réalisé par des élèves sur les entreprises locales,
  • création d’une mini-entreprise dans la Somme dans laquelle les élèves simulent une vraie entreprise (embauche, production, vente, comptabilité …),
  • repas conviviaux entre professionnels et professeurs, dans le cadre de l’opération « Les boss invitent les profs » (3355 chefs d’entreprise invitent 600 professeurs)...

Les professionnels de l’entreprise, tout comme les professeurs, indiquent qu’ils se sont retrouvés autour d’une passion commune, la passion de leur métier et la volonté de la faire partager. Ce dispositif leur a également permis de mettre en avant le sens de leurs responsabilités vis à vis des générations futures.

Ainsi, l’UNAF ne peut que souligner l’intérêt de ces initiatives et inciter les UDAF qui le souhaitent à rejoindre les partenaires déjà actifs de cette convention, déclinée rappelons-le au niveau régional, afin de participer et d’aider autant que possible, les jeunes dans leur démarche de connaissance des métiers et d’orientation.

En leur qualité d’actrices de terrain, de représentantes des familles, les UDAF ont toute leur place dans ce dispositif. Elle sont, en outre, un véritable « vivier » au regard des nombreuses professions représentées par les familles adhérentes aux associations familiales.
Certains mouvements comme les MFR (maisons familiales rurales) peuvent, par ailleurs, s’inscrire comme partenaires pour la formation des jeunes.

Contact : phumann unaf.fr, coordinatrice du pôle Education à l’UNAF

[1le Ministère de l’Education nationale, le MEDEF, la CGPME, l’UPA (Union professionnelle des Artisans), l’ACFCI (Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie), l’APCM (Assemblée permanente des chambres de métiers) les associations de parents d’élèves (UNAPEL, PEEP, FCPE), et l’UNAF

Haut de page