UNAF - Mesure de la croissance : le rôle des familles dans l’activité économique mieux reconnu ?

Commission Stiglitz-Sen-Fitoussi

Mesure de la croissance : le rôle des familles dans l’activité économique mieux reconnu ?

12/09/2009

La commission sur « la mesure de la performance économique et du progrès social », lancée en 2008, présidée par Joseph Stiglitz, Amartya Sen étant conseiller du président et Jean-Paul Fitoussi coordinateur, rend son rapport au Président de la République Française le 14 septembre 2009.

Le pré-rapport de synthèse publié en juin 2009 expose l’essentiel des conclusions et recommandations finales. Ces conclusions plaident pour une reconnaissance du rôle des familles pour mesurer intelligemment l’activité économique.

Le rapport recommande notamment de mesurer dorénavant les activités non marchandes, en particulier la « production du foyer » (household production), qui comprend notamment le temps passé en famille, que ce soit à des fins d’éducation, de soins (aux enfants, aux ainés), de loisirs...

Les classements internationaux pourraient s’en trouver bousculés. Selon les mesures classiques, un foyer Français dispose d’un revenu inférieur de 21% à celui d’un foyer américain. Si l’on inclut la « production du foyer » dans ce calcul, l’écart n’est plus que de 13%.

Le rapport s’interroge sur la mesure de la qualité de la vie. Selon les rédacteurs, cette mesure passe par celle de toutes les dimensions de la vie de l’Homme : santé, éducation, possibilité d’action politique et citoyenne, sécurité personnelle et économique, mais aussi activités personnelles et liens sociaux.

Les rapporteurs estiment plus généralement indispensable, pour bien mesurer l’activité économique, de mesurer « à quoi les personnes passent leur temps » (rappelons que la dernière enquête « emploi du temps » remonte déjà à plus de 10 ans en France).

Précisons qu’une journée de travail est organisée à Paris pour présenter les travaux de la commission. L’UNAF y participe (sur invitation du ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer et de la ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi).

Haut de page