UNAF - Publication du rapport sur les jeux dangereux : certaines propositions de l’UNAF, auditionnée en juillet dernier, ont été reprises

Publication du rapport sur les jeux dangereux : certaines propositions de l’UNAF, auditionnée en juillet dernier, ont été reprises

02/11/2009

En juillet 2009, l’UNAF a été auditionnée par les députés Patrice Vercher, député du Rhône et Cécile Dumoulin, députée des Yvelines sur les jeux dangereux à l’école - jeux de non oxygénation (jeux du foulard) et jeux d’agression (« petit massacreur »...) . Un rapport vient d’être publié par l’Assemblée nationale, intitulé « Les propositions du Groupe UMP pour mieux lutter contre les « jeux » dangereux ».

Après un état des lieux complet sur ces jeux et sur leur diffusion, parfois via Internet, plusieurs propositions ont été faites reprenant notamment celles portées par l’UNAF : formation élargie à tous les professionnels en relation avec les enfants, prise en considération de manière plus globale de la prévention de la violence à l’école...

Les principales propositions à retenir sont les suivantes :

Mieux connaître et mieux coordonner

Proposition n° 1 : créer un groupe de travail interministériel (Education nationale, Santé, Famille, Intérieur, Justice) afin de recenser les bonnes pratiques et les initiatives innovantes et de définir un plan d’action national.

Proposition n° 4 : confier aux Observatoires départementaux de l’enfance en danger (ODED), la mission de centraliser les cas signalés par département (Éducation nationale, Police et Gendarmerie, Conseils généraux, Justice, etc.), en coordination avec les principales associations concernées, à charge pour l’Observatoire national de l’enfance en danger (ONED) de recenser ces données dans son rapport annuel.

Mieux informer et mieux former

Proposition n° 8 : inclure un module sur les « jeux » dangereux dans la formation initiale et continue du personnel médico-social de l’Éducation nationale et des professionnels de l’enfance (assistantes maternelles, ATSEM, BAFA...).

Mieux prévenir

Proposition n° 11 : inciter chaque établissement scolaire, en complément de leur Règlement intérieur, à élaborer avec les élèves un « code de la cour » et/ou un « permis à points » afin de les responsabiliser sur les comportements « citoyens » à l’école.

Proposition n° 12 : favoriser la médiation entre jeunes, en particulier pour les collégiens (génération médiateurs, maisons des adolescents, conseils généraux des jeunes, conseils municipaux des jeunes...).

Proposition n° 15 : favoriser les expériences éducatives basées sur une formation à la communication et aux relations humaines (apprentissage de l’écoute, du respect de soi...), comme prévoit le pilier « compétences sociales et civiques » du socle commun de connaissances.

Mieux agir sur Internet

Proposition n° 17 : organiser une concertation tripartite - Pouvoirs publics, hébergeurs Internet et associations - qui pourrait conduire à la signature d’une charte de bonnes pratiques afin de retirer ou neutraliser les contenus incitant à la pratique de « jeux » dangereux.

Accéder au rapport

Dans la continuité de cette audition, le département Éducation Jeunesse de l’UNAF organise une conférence-débat sur le thème « Éducation à la non violence, dans l’école et dans la famille », au Salon de l’Éducation 2009 Porte de Versailles, le jeudi 19 novembre, de 10h-12h salle Jean Macé. Pour en savoir plus, merci de contacter phumann unaf.fr


PDF - 181.5 ko


Haut de page