UNAF - L’UNAF soutient la campagne télévisée lancée par le CSA à l’occasion du 20<sup class="typo_exposants">e</sup> anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant

L’UNAF soutient la campagne télévisée lancée par le CSA à l’occasion du 20e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant

16/11/2009

Illustration article

Le jeudi 12 novembre 2009, l’UNAF, représentée par Olivier Gérard, Coordonnateur, était présente à la Conférence de presse sur les campagnes télévisées de protection de l’enfance, organisée par le Conseil supérieur de l’audio visuel (CSA) à l’occasion du 20e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, en présence de : Michel Boyon, Président du Conseil supérieur de l’audiovisuel, Françoise Laborde, membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel et Présidente du groupe de travail sur la protection de l’enfance, Sylvie Genevoix, membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel et Vice-présidente du groupe de travail sur la protection de l’enfance. Plus d’infos et dossier de presse en ligne.

La communication faite par le CSA rejoint les principales préoccupations exprimées par l’UNAF en matière de télévision.

Ainsi, l’UNAF partage totalement l’un des messages forts du CSA : « Pas de télévision avant 3 ans », sujet sur lequel l’UNAF s’était mobilisée auprès du Président du CSA, Michel Boyon. Lire en rappel, l’entretien UNAF/CSA et le communiqué de presse émis par l’UNAF.

L’UNAF constate également que la modération du temps devant l’écran est réaffirmée par l’autorité de régulation. Ces propos font échos à ceux exprimés régulièrement par l’UNAF en matière d’équilibre médiatique dans un contexte de multiplication des écrans. Pour l’UNAF, cette recherche de l’équilibre ne peut se faire que dans le cadre de la parentalité.

Ainsi, l’UNAF ne cesse, en effet, de rappeler qu’à l’ère des écrans numériques, le dialogue parent-enfant autour des pratiques médiatiques est primordial et qu’il intime la fixation de règles et de limites.

L’UNAF accueille donc avec satisfaction les conseils proposés par le CSA, en particulier quant à l’écoute et à l’échange avec l’enfant autour de ce qu’il a vu et entendu mais aussi quant à la nécessité de veiller à ce que les enfants - quel que soit leur âge - regardent avec modération des programmes adaptés à leur âge.

L’UNAF espère et invite donc l’ensemble des chaines de télévision à faire siennes les préconisations et les outils proposés par le CSA.


A compter du 20 novembre 2009, date du 20e anniversaire de l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant, deux campagne télévisées seront diffusées sur les chaines, à la demande du CSA : « La télévision n’est pas toujours un jeu d’enfant », destinée à sensibiliser le public aux effets de la télévision sur les très jeunes enfants, et « À la télévision, ces signaux sont là pour nous aider à protéger nos enfants », qui rappelle l’importance de tenir compte du dispositif de la signalétique jeunesse. En savoir plus

@ : ogerard unaf.fr

Haut de page