UNAF - Audition de l’UNAF sur le développement du numérique à l’école

Audition

Audition de l’UNAF sur le développement du numérique à l’école

07/12/2009

L’UNAF a été auditionnée, le 1er décembre 2009, par Jean-Michel Fourgous, député, à qui le Premier ministre a confié une mission sur le développement du numérique à l’école. Le député devra rendre son rapport fin janvier, début février 2010. Dans ce cadre, François Fondard, Président de l’UNAF a été auditionné par le député.
Il était accompagné de Laure Mondet, responsable du Service communication à l’UNAF, de Claire Ménard, chargée de mission, chargée des relations parlementaires au CESE et d’Olivier Gérard, Coordonnateur TIC à l’UNAF.

En introduction, il a présenté les missions légales de l’UNAF en précisant que s’agissant des TIC, la mission principale de l’UNAF revenait à informer les parents voire même à les former. Ainsi lors du développement d’Internet, de nombreuses réunions publiques ont été conduites dans les départements notamment en partenariat avec Microsoft pour informer et former les parents. Ces rencontres se poursuivent aujourd’hui.

S’agissant plus précisément des TIC à l’école, le député souhaitait savoir comment les parents percevaient ce développement du numérique à l’école en déclinant les plus mais aussi les moins. En réponse, l’UNAF a précisé que la première impression exprimée par les parents est plutôt négative avec notamment de fortes craintes quant à l’impact des pratiques numériques sur leurs enfants. En complément, l’UNAF a ajouté que les TIC, notamment les jeux vidéo sont davantage perçus comme un loisir plus que comme des outils éducatifs ou d’apprentissage.
L’UNAF a enfin précisé que les parents n’avaient pas toujours connaissance de la façon dont les TIC étaient utilisés au sein de l’école.

Ces technologies évoluent vite et suscitent de nouvelles interrogations sans cesse renouvelées (au début d’Internet, la protection de l’enfant était souvent mise en avant, aujourd’hui c’est la protection de la vie privée et le droit à l’oubli sur Internet qui occupent le devant de la scène). Face à ces évolutions rapides, l’enjeu, pour l’UNAF, est de permettre aux parents de comprendre la culture numérique des jeunes, de mieux connaître ses opportunités et ses potentiels et ainsi de construire une parentalité à l’ère du numérique.

Le numérique à l’école est un enjeu essentiel pour demain. Aujourd’hui, au niveau européen, la France est au 24e rang sur 27 s’agissant de l’usage des TICE en classe. Pour combler ce retard, une forte incitation à la formation des enseignants doit être engagée en débutant par le primaire et créer ainsi une dynamique pour le collège et le lycée.

Pour l’UNAF, l’introduction et le développement des TIC à l’école doivent être l’occasion de repenser les techniques d’apprentissage en associant toutes les acteurs de la communauté éducative : parents, enseignants et enfants. Il importe de créer un continuum éducatif autour de l’enfant, sans rupture, laissant les parents en dehors de l’école.

Le député a fait passer un message fort auprès de l’UNAF : lors de la remise des conclusions de son rapport au Premier Ministre, il est essentiel que l’information soit diffusée aux familles sur l’enjeu du numérique à l’école. A la clé d’un tel développement, le numérique représente un point de croissance potentiel, il est le moyen de lutter efficacement contre la fracture numérique mais aussi et surtout les TIC à l’école permettent de lutter contre l’échec scolaire et l’ennui en classe, d’améliorer le travail en équipe, de faciliter la gestion de l’hétérogénéité de la classe, de modifier la répartition des temps scolaires et d’accompagner les enseignants dans la réussite des projets éducatifs. La place des familles dans la nouvelle communauté éducative élargie par le numérique permettra une dynamique dans laquelle les enseignants devront s’impliquer.

En conclusion, l’UNAF a souhaité également attirer l’attention du député sur l’enjeu fondamental de la neutralité du net, qui ne doit pas être remise en cause.

@ : cmenard unaf.fr

Haut de page