Communiqués de presse

Communiqué N°16 – 25/10/2018

Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2019) : cessons d’appauvrir la politique familiale !

25/10/2018

Depuis 2012, des coupes budgétaires répétées ont touché toutes les familles en diminuant l’efficience de la politique familiale : baisse forte de la fécondité, dégradation des conditions de la conciliation vie familiale – vie professionnelle, évolution décevante de l’offre d’accueil du jeune enfant, stagnation du taux de pauvreté des enfants malgré un ciblage accentué. Ces efforts ont généré un excèdent de 1,7 Milliard d’euros pour 2019 [2], qui aurait dû permettre de relancer la politique familiale. Le PLFSS 2019 poursuit malheureusement une politique de réduction continue de la politique familiale.


Protection juridique des majeurs : Recours des associations contre le décret augmentant de manière injuste la participation financière des personnes protégées

19/10/2018

L’inter fédération (FNAT, UNAF, UNAPEI) dépose un recours en annulation contre le décret n°2018-767 du 31 août 2018 qui réforme la participation financière des personnes protégées. Elle estime injuste que les personnes vulnérables et parmi elles, celles dont les ressources sont très modestes, soient massivement mises à contribution pour compenser le financement de l’Etat à moindre proportion.


Communiqué de presse n°15.11.10.2018

Pourquoi et comment valoriser la place des pères ?

11/10/2018

Forte du témoignage de 11 000 pères à travers son enquête « Etre père », l’UNAF a aujourd’hui réuni des chercheurs, experts et témoins d’horizons différents sur le rôle et la place des pères dans les familles, dans la société. A l’issue de ce colloque, l’UNAF préconise 3 pistes pour favoriser l’implication des pères.


Communiqué de presse commun

Frais d’incidents bancaires abusifs : On ne peut pas compter sur les banques !

27/09/2018

Un an après leur première étude sur les frais d’incidents bancaires, 60 Millions de consommateurs et l’Union nationale des associations familiales (Unaf) publient une nouvelle enquête sur les pratiques abusives de certaines banques. Alors que l’ensemble des banques françaises viennent de s’engager à mieux protéger les clients fragiles, cette étude révèle au contraire la mise en place récente d’un système de facturation à l’encontre des clients qui connaissent des difficultés financières dans au moins deux grands réseaux bancaires français, et la mauvaise volonté des banques à promouvoir l’offre « clients fragiles » aux personnes concernées.


Communiqué de presse n°14.21.09.2018

Rapport sur la protection juridique des majeurs : un rapport pragmatique et ambitieux : au Gouvernement d’agir maintenant !

21/09/2018

Chargée d’une mission interministérielle sur la protection juridique des personnes les plus vulnérables, la magistrate Anne Caron-Déglise a rendu son rapport au Gouvernement. L’UNAF, qui a largement participé à la concertation, salue le remarquable travail réalisé malgré l’étendue et la complexité du sujet. Ce rapport est inédit : des propositions concrètes d’amélioration, une feuille de route précise, une dynamique positive et constructive. Le large consensus obtenu permet à tous les acteurs d’être mobilisés pour sa mise en œuvre. Aujourd’hui, il appartient au Gouvernement de se saisir de ce plan d’action pour qu’il ne reste pas un vœu pieux. Il faut un véritable pilotage qui passe par la nomination d’un délégué interministériel.


Communiqué de presse n°13.21.09.2018

Education à la sexualité dans les écoles : Une circulaire de nature à rassurer les familles

21/09/2018

Sur le sujet de l’éducation à la sexualité à l’école, les rumeurs et les fake news sur les réseaux sociaux se multiplient et les parents s’interrogent... L’UNAF considère que la circulaire sur l’éducation à la sexualité dans les écoles, les collèges et les lycées qui vient d’être adressée aux recteurs est de nature à rassurer les parents car elle explicite plus clairement les modalités prévues par la loi du 4 juillet 2001, avec le souci d’adapter l’enseignement à l’âge des enfants.


Communiqué de presse n°12.13.09.2018

Stratégie de lutte contre la pauvreté : des approches partagées, des conditions de réussite à réunir

13/09/2018

Le Président de la République vient de dévoiler la stratégie de lutte et de prévention contre la pauvreté. L’UNAF, qui a activement contribué à la concertation et aux travaux préparatoires y retrouve des approches et des propositions qu’elle a avancées et défendues.


Communiqué de presse n°11.07.09.2018

Protection juridique des majeurs : Augmentation de la participation financière des personnes

11/09/2018

Le décret réformant le financement des mesures de protection juridique, publié au JO du 31 août, entre en vigueur le 1er septembre. Dès la loi de finances 2018, l’UNAF a dénoncé une réforme qui consiste à augmenter la participation des personnes vulnérables dont la plupart sont extrêmement démunies, pour combler la baisse des dotations financières de l’Etat. Même amoindries par la mobilisation du secteur, ce décret va avoir des conséquences néfastes sur la qualité de vie des personnes protégées et sur leur relation avec leurs mandataires. L’UNAF reste en alerte sur les conséquences de cette réforme. Pour l’UNAF, la protection juridique des majeurs mérite une politique publique dédiée à la hauteur des enjeux sociaux et sociétaux. Au regard du droit international, renforcer les droits des personnes vulnérables exige que la France améliore les moyens de celles et ceux qui les accompagnent. Retombées Presse.


Communiqué de presse n°10.4.09.2018

Lutte contre les frais d’incidents bancaires : Peut-on compter sur la bonne volonté des banques ?

04/09/2018

Hier, le Ministre de l’Economie et des Finances a annoncé son plan d’action contre les frais d’incidents bancaires. Pour l’UNAF qui dénonce, depuis presque un an, les pratiques abusives des banques en matière de frais d’incidents bancaires, le plan d’action n’est pas à la hauteur des enjeux !


Communiqué de presse commun

Frais d’incidents bancaires : Il faut des réponses à la hauteur des enjeux !

03/07/2018

Près d’un consommateur sur quatre dépasse tous les mois son autorisation de découvert [4] Les frais d’incident ainsi facturés génèrent 6,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires (en 2016) pour les banques et aggravent les difficultés des consommateurs, y compris des plus vulnérables. Des propositions d’encadrement des frais d’incidents sont actuellement portées par le Gouverneur de la Banque de France et le Comité consultatif du secteur financier (CCSF). Jugeant ces pistes insuffisamment ambitieuses, nous, associations de consommateurs, familiales et organisation syndicale de salariés de banque, appelons Bruno Le Maire, Ministre de l’économie et des finances, à présenter des actions réellement en mesure de mettre fin à ces dérives.