Représentation

1ère Convention citoyenne intergénérationnelle « Aujourd’hui, demain, quel monde en partage ? » l’Unaf, partenaire de la démarche, est intervenue

L'Unaf, représentée par la Directrice Générale, Guillemette Leneveu et Patricia Humann, coordonnatrice du pôle "Education - Petite enfance - Jeunesse" a participé, le 30 septembre à Paris, à la 1ère Convention citoyenne intergénérationnelle « Aujourd’hui, demain, quel monde en partage ? » dont elle est partenaire. Cette 1ère convention citoyenne intergénérationnelle entend aboutir, à l’issue des différentes séquences de travail, à la formalisation d’un livre blanc rassemblant l’ensemble des propositions et idées de façon à les diffuser le plus largement possible auprès des décideurs politiques, économiques et associatifs.

Guillemette Leneveu, DG Unaf, intervient lors de la 1ère Convention citoyenne intergénérationnelle

Au titre de ses missions en faveur du maintien et du renforcement du lien intergénérationnel, l’Unaf, représentée par la Directrice Générale, Guillemette Leneveu et Patricia Humann, coordonnatrice du pôle “Education – Petite enfance – Jeunesse” ont participé, le 30 septembre à Paris, à la 1ère Convention citoyenne intergénérationnelle « Aujourd’hui, demain, quel monde en partage ? ». Cette initiative à laquelle l’Unaf est partenaire est également portée par le Cercle Vulnérabilités et Société, en partenariat avec la Caisse des dépôts et consignation et le Fonds de dotation Bayard.

Sur le mode désormais éprouvé de convention citoyenne, cette initiative a proposé à 50 français de tous âges de se réunir pour échanger et discuter sur l’avenir de la société.

Chaque génération représentée a pu y partager ses attentes, ses craintes mais aussi ses désirs, avec pour objectif d’inventer ensemble des projets ambitieux et des actions audacieuses de nature à changer la donne pour aujourd’hui et pour demain. Claire Chazal était la marraine de cette journée.

 Au moment où des tensions de plus en plus fortes semblent peser sur le dialogue entre les générations, cet événement entend servir au renforcement comme à l’amélioration de la qualité des liens qui unissent l’ensemble de nos concitoyens, selon des modalités la fois ludiques et collaboratives.

Cette 1ère convention citoyenne intergénérationnelle entend aboutir à l’issue des différentes séquences de travail à la formalisation d’un livre blanc rassemblant l’ensemble des propositions et idées de façon à les diffuser le plus largement possible auprès des décideurs politiques, économiques et associatifs.

Cette journée marque l’aboutissement d’une démarche engagée depuis près de 10 mois : elle a été précédée de 6 focus groupes préparatoires et a fait l’objet d’un sondage exclusif auprès de l’ensemble des générations, de façon à construire un programme et format adaptés. Elle a proposé aux 50 participants retenus sur appel à candidatures (soit 10 représentants de 5 classes d’âge) de vivre une expérience unique en termes de : dialogue et de partage intergénérationnel sur les thèmes prioritairement identifiés dans le cadre de l’exploration préparatoire (et notamment : la famille, le travail, l’écologie, les solidarités…). À ce titre, 4 à 5 ateliers ont été organisés, en vue de produire les actions et idées finales.

  1. De découverte et de confrontation des points de vue, à travers notamment un mode d’animation des ateliers de type world café et d’un appel à l’action de grands témoins mobilisateurs (Alexandre Jardin) ; courtes présentations d’initiatives pionnières dont les enseignements peuvent nourrir la réflexion de chacun…
  2. De co-construction de solutions concrètes pour mieux vivre ensemble demain : la plénière finale permettra de ce point de vue de mesurer l’étendue de la puissance créative de l’intergénération….

La Directrice Générale de l’Unaf, Guillemette Leneveu, est intervenue pour rappeler les missions de l’Unaf telles que la défense des droits des familles et la gestion de services souvent pour des familles le plus en difficulté.

Elle a cité l’exemple du travail actuel mené par l’Unaf sur le PLFSS 2024 du budget de la sécurité sociale, sur deux volets : le volet petite enfance afin de permettre aux parents de très jeunes enfants de concilier travail et famille, ainsi que le sujet des aidants familiaux.

Les résultats de l’enquête réalisée par le Cercle Vulnérabilités et société révèle la très grande importance de la famille quelles que soient les générations. Un élément qui montre que là ou l’on a tendance à opposer les générations l’on peut retrouver des préoccupations communes.

Contact : Afficher l'email